Entre cocorico tu...

Ce n’est pas tous les jours qu’on parle de Landes-le-Gaulois ! Eh bien ! il faut ouvrir l’Histoire religieuse de l’orléanais de Jean de Viguerie, paru aux éditions CLD, en 1983 ; il est question de Landes-le-Gaulois. Il est difficile de ne pas mentionner la citation tant nous sommes fiers d’habiter cette bourgade de Loir-et-Cher. Nous reproduisons le début du chapitre où il est question de ce village.

« LES VESTIGES DU PAGANISME EN PAYS CARNUTE
Les folkloristes ont mentionné pour nos régions un certain nombre de survivances. D'autre part, dans un mémoire de maîtrise d'archéologie présenté à Orléans en 1970 (Introduction à l'étude des cultes des Carnutes, texte dactylographié), M. Alain Ferdière a ébauché un essai de nomenclature des vestiges religieux de notre terroir ; sans doute conviendrait-il de le compléter à l'aide d'autres données. Pour indiquer quelques faits significatifs, rappelons au moins que, parmi les régions de France, la nôtre est particulièrement riche en mégalithes, notamment l’Eure-et-Loir, où l'on compte non pas 70 de ces monuments historiquement connus ou encore visibles (chiffre avancé comme remarquable par Desjardins, p. 481), mais au moins 210, sans parler des tumulus ni des polissoirs, pour une centaine de communes (soit le quart), notamment vers la Beauce. Tel dolmen gravé (Le Berceau à Changé, sur Saint-Piaf) atteste un culte agraire préhistorique. Des menhirs ont été longtemps utilisés pour des rites de fécondité ; des dolmens ont pu servir à des rendez-vous religieux, sinon à des sacrifices. A Illiers-Combray, la présence de mégalithes a contribué à donner au lieudit son nom tardif de Montjouvin, mont de Jupiter On sait que c'est à ses mégalithes que Landes-le-Gaulois (Loir-et-Cher) doit son surnom ridicule.»


img

 img

Sans commentaire !

Et Cocorico embarrassant !


img


Photographie d'écran Facebook


La meilleure réponse à ces propos plus que discutables est sans doute la sienne, rédigée quelques années auparavant.


img

Photographie d'écran Tweeter

Pour ce monsieur Chauvierre, vous l'aurez compris, son discours correspond vraiment à sa doxa, autrement dit, il propose un "discours tout fait", le "stéréotype intégré" dans ce qu'il estime "aller de soi". Il est sans doute des noms qui aiguisent de bien singuliers appétits. Que Landes-le-Gaulois serve de faire valoir à un discours aussi nauséabond est regrettable ! Pauvre mythologie, pauvre doxa, pauvres stéréotypes, pauvre discours...


img



Contact

mail@landes-le-gaulois.net

© 2015 Ambixo. © 2020 - 2021 Pêle-Mêle. All rights reserved. HTML5-CSS3 Template by Martina Sepi