ÉPIS DE FAÎTAGE

La destination première d'un épi de faîtage est de protéger, en l'enveloppant, le poinçon de la charpente saillant de la toiture. Lequel ne peut être coupé à ras puisqu'il tient certains assemblages complexes de la charpente. On peut donc les voir sur les toitures en croupe, sur les lucarnes, sur les clochers, les tours et les colombiers.
Par la suite, les épis sont devenus des éléments décoratifs, jusqu'à perdre parfois leur rôle fonctionnel pour assumer une fonction symbolique : couronnant les toitures, ils montraient, avec plus ou moins d'ostentation, la richesse et le pouvoir du châtelain ou du propriétaire.
On peut, en outre, y trouver dans les campagnes un rapport avec les rites de fin de construction : la pose de l'épi, marquant le point final de la construction, était l'occasion de célébrations festives.

Les épis en métal
Initialement, les épis étaient fabriqués en plomb, martelé ou repoussé et parfois fondu. Le fer blanc apparaît au )(Ville siècle, puis, à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, le zinc, recouvert ou non de plombagine, se substitue au plomb.
Les épis du bourg de Landes sont constitués, en majorité, de ce matériau et beaucoup datent de cette époque comme on peut le constater sur les plus anciennes cartes postales.
La plupart se présentent sous des formes géométriques simples mais mn dépourvues d'élégance. Plus élaboré est le double épi que l'on peut voir sur le faîtage du n° 8 de la rue Chateaurenault, lequel présente quelque analogie avec ceux de nos châteaux de la Loire !
Le château de la rue Saint-Martin comporte deux double épis de faîtage, d'allure très seigneuriale.. Vers la fin du XIXe siècle, on pouvait les commander sur catalogue.
En dehors du bourg, on peut voir des épis de faîtage au moulin de Cholet, au château de Moulins et à celui de Chassay.

Les épis en terre cuite
L'origine, antérieure à celle des épis en métal, en est très ancienne. Ils étaient constitués de simples vases en terre, retournés sur le poinçon de la charpente.
An château Saint-Martin, on peut trouver six exemplaires de ces épis vernissés aux couleurs vives. Parmi eux, le plus spectaculaire fait référence aux activités du chais sur lequel il est juché : un joyeux vigneron, chevauchant un tonneau, brandit son verre tout en cachant une bouteille derrière son dos. L'épi détérioré d'un des bâtiments donnant sur la rue permet de déceler le procédé utilisé : une juxtaposition d'éléments tournés, émaillés et cuits au four puis superposés sur un axe de fer. A l'autre extrémité, l'amusant chat est d'une seule pièce. Un macaron apposé en avant du socle reproduit une caricaturale tête de chat. La plupart de ces épis de fâitage ont disparu à la suite des travaux récents de rénovation (2020).

Les girouettes
Curieusement, on ne décèle que peu de girouettes en parcourant les rues de Landes. Pour notre part, nous rien avons vu que trois.
Dans la rue de La Moinerie, un coq fait concurrence à celui de l'église Mais il possède sur ce dernier l'avantage d'être doté d'une table d'orientation.
Une autre, sise au 5 de la rue Saint-Martin est une hampe à l'extrémité d'un des épis de faîtage et un amusant tracteur roule sur un toit de la rue Saint-Lubin.


LOCALISATION

Epis de métal (bourg)

Localisation

Simple

Double

Type

Observations

1, rue de Chateaurenault

1


Al

Sur abri de jardin

6, rue de Chateaurenault

1

1

Al, A6

Pointe d'un des épis disparue

9, rue de Chateaurenault

2


B2


12, rue de Chateaurenault

1


B5


15, rue de Chateaurenault

2


B1


17, rue de Chateaurenault

2


A2


19, rue de Chateaurenault

2


Al


59, rue de Chateaurenault

2


Al

Sur deux lucarnes

7, passage Saint-Gilles

1


A4


Eglise Saint-Lubin

1


M

Sur le clocher

9, rue du Pommier Rond

2


A3,B4


6, rue des Ecoles

1


Al


14, rue des Ecoles

2


A2, A3


14, rue du 3 juillet 1944

1

1

Al


18, rue du 3 juillet 1944

1


A5


22, rue du 3 juillet 1944

1


A5


25, rue du 3 juillet 1944

2


Al


27, rue du 3 juillet 1944

2


B4


3, rue des Gaulois

1


A5


5, rue Saint-Martin

4

2


Porche et toiture château

TOTAL

32

4

40


Epis en terre cuite ( Rue Pierre Levée et château Saint-Martin)

Localisation

Description

1, rue de la Pierre Levée

1

Trois feuilles de chêne et trois glands

Ancienne écurie

3

Chat avec macaron et deux épis ornementaux

Pressoir

2

Poteries

Chais

1

Vigneron juché sur un tonneau

Chais (lucarne)

1

Pichet et plateau portant des raisins

TOTAL


8


Épis de fapitage en zinc (bourg)


Épis de faîtage en Zinc — 5 rue Saint-Martin


Épis de faîtage en céramique — 5 rue Saint-Martin

Aquarelles de Didier Chaux


Pour passer d'une page à l'autre, survolez les vignettes cliquez-les. Il y a dix pages en tout. Nous vous souhaitons une bonne visite.


Contact

mail@landes-le-gaulois.net

© 2015 Ambixo. © 2020 - 2021 Pêle-Mêle. All rights reserved. HTML5-CSS3 Template by Martina Sepi