Concertation sur les ZNT

(Zones de Non Traitements)

Comme vous avez pu le lire dans un article précédent qui rend compte du compte rendu du conseil municipal du 30 avril 2020, l’opposition à la diffusion de la tenue de la concertation est liée, nous dit le nouveau maire de Landes-le-Gaulois, au fait que l’objectif de cette concertation serait de « réduire les distances de non traitement », comme si la concertation était biaisée. C’est pourquoi il ne lui semble pas opportun d’assurer la diffusion de cette information. Sur ce point il a parfaitement raison.

Eric Peschard — Maire de Landes, premier adjoint de la municipalité précédente et élu de la chambre d’agriculture — nous lit un paragraphe qu’il estime révélateur de cette volonté de réduire les distances de non traitement. Dans ce paragraphe il est question de concertation et d’aménagements possibles pour réduire la distances de non traitement. Le fait de ne voir qu’une réduction possible des distance de non traitement est soit le révélateur d’une conception soit le révélateur de ce qui s’organise sans être clairement exprimé.

Le paragraphe lu est le suivant :

« La charte précise notamment les distances de sécurité et les mesures apportant des garanties équivalentes en matière d’exposition des habitants. Elle constitue une condition nécessaire pour permettre une adaptation des distances de sécurité. »

En effet, si le matériel utilisé pour épandre des pesticide correspond à des normes précises — liste disponible sur le site gouvernemental à l’adresse suivante — les distances de traitements peuvent être réduites, comme le montre le schéma disponible sur le site de la Chambre d’Agriculture reproduit ci-dessous.

img

• La charte d'engagements Lien

• Réglementation Lien

Le raisonnement de M. le Maire est cohérent et nous le remercions d’attirer notre attention sur la rouerie de la concertation qui ne nous avait pas échappée. Néanmoins la diffusion de l’information nous semble importante. Cela aurait permis d’attirer l’attention sur le fait que cette concertation concerne des dispositions qui sont prises unilatéralement. Cela aurait aussi permis d’ouvrir un dialogue avec les personnes sensibles à cette question, qui, si leur nombre et suffisant peuvent faire entendre leur voix, non pas sur des dispositions entérinées mais sur l’établissement de dispositions qui permettent à tous de vivre en bonne intelligence.

La diffusion de l’information qu’une charte existait et qu’on souhaitait se concerter avec tout le monde aurait permis de mettre en lumière toute l’instrumentalisation de la concertation pour un texte plus que discutable. La crainte de voir se lever des contestations qui infléchiraient les dispositions prises est bien légitime et certaines associations, certains syndicats dénoncent cet état de fait.

Ne pas diffuser l’information permet que tout s’organise sans que personne n’y puisse rien — sauf ceux qui sont les promoteurs des dispositions prises — et laisser entendre que la voix des citoyens compte pour du beurre.

Le croquignolesque de l’histoire, c’est que, pendant la période de confinement, les distances de sécurité ont été réduites à 3 mètres, qu’on dispose de matériel limitant la dérive ou pas, que les chartes soient signées ou non.

• Reportage de France 3 Lien

• Lien pour télécharger la lettre ouverte de l’association Indre Nature Lien
• Article de terre.net Lien

• Pétition de la coordination rurale : Non aux ZNT Riverains ! Foutez la paix aux paysans  ! Lien

En conclusion, nous pourrions proposer une réunion publique pour présenter la charte d’engagements et la manière dont la concertation invite à avaliser la réduction des zones de non traitement. Ce sera pour nous le moyen de proposer une charte qui pourra prendre en compte ce qui a été imposé afin de soumettre aux acteurs concernés une autre manière de concevoir les choses. Quant à l’envoyer à la chambre d’agriculture du Loir-et-Cher, nous attendrons qu’elle soit entièrement rédigée.
N’oublions pas toutefois, qu’une charte n’est pas une loi.

Pêle-Mêle

img

Contact

mail@landes-le-gaulois.net

© 2015 Ambixo. © 2020 Pêle-Mêle. All rights reserved. HTML5-CSS3 Template by Martina Sepi