Vespa Velutina ou Frelon asiatique

Chers lecteurs de Pêle-Mêle vous avez été nombreux à réagir à notre premier article sur Vespa Velutina. On ne vous présentera donc plus le frelon asiatique vous connaissez son origine et comment il a envahi Landes-le-Gaulois et plus largement le territoire national. Plusieurs d’entre vous ont bien compris l’action néfaste de cet insecte sur les abeilles et nous questionnent sur les risques pour l’homme. Pêle-Mêle va tenter de vous répondre.


Vespa velutina ; un danger pour l’humain.

Lorsqu’il chasse ou butine, le frelon asiatique ignore l’homme. Par contre, à proximité des nids, il n’hésite pas à attaquer et l’agression devient souvent collective et dangereuse. Si la majorité des nids sont hauts perchés dans les arbres, il n’est pas rare d’en trouver dans une haie. Ainsi, Hervé habitant rue de la Garenne à Landes s’est fait piqué à la joue il y a deux ans en taillant sa haie. Notre ami n’était pas allergique il n’a souffert que de la violence de la piqure et une légère boursouflure sur la joue a disparue en quelques jours. On peut également en trouvé dans une embrasure de porte, collé à un compteur d’eau ou sous le toit d’une soupente. Ainsi Marlène de Lancôme ; fidèle lectrice de Pêle-Mêle vient de faire appel à l’entreprise B.POLLEN pour identifier un nid de frelon asiatique sous le rebord de son toit à hauteur d’homme. Marlène a vu se développer considérablement le nid en quinze jours. Elle fait appel à l’agglo sur le site Blois AGGLO frelon et gratuitement l’agglomération va envoyer à sa charge un prestataire pour détruire le nid. Même si le frelon n’attaque pas lorsqu’il n’est pas menacé sur son nid il peux parfois piquer lorsqu’il est coincé par inadvertance dans un vêtement ou lorsqu’en ceuillant un fruit on le saisit par surprise. Paul habitant route de la Chapelle vendômoise à Landes-le-Gaulois n’est pas prêt d’oublier sa mésaventure d'il y a deux ans. Nous l’avons interrogé :
P.M : Bonjour Paul, pour Pêle-Mêle pourrais-tu nous raconter ta mésaventure avec le frelon asiatique ?
Paul : Je cueillais mon raisin muscat dans ma treille quand soudainement j’ai ressenti une douleur énorme à la tête. J’ai passé ma main et j’ai vu un frelon asiatique partir.
P.M. : Tu as pu le reconnaitre ?
Paul : Je n’avais pas de doute car j’en voyais régulièrement dans ma treille mais ils n’étaient pas agressifs.
P.M. : Et alors ?

Paul : Alors mon cœur s’est mis à battre à 150, j’ai commencé à avoir peur et je suis allé sur internet pour comprendre. Aucun site ne signalait d’accélération cardiaque suite à une piqure.
P.M : Cela t’as rassuré ?
Paul : pas vraiment car j’étais très mal, j’ai hésité à appeler les pompiers du village mais je me suis dis que ça passerait peut-être tout seul. Je me suis allongé dans le canapé et peu à peu mon cœur s’est ralenti. Par contre j’avais très mal à la tête. Mon malaise a duré 24 heures avec une céphalée tenace. Pendant deux jours j’étais un peu groggy.






Paul n’a pas développé d’œdème et n’a pas eu besoin d’un transfert en zone de soin. Il n’était pas heureusement trop allergique mais son témoignage rappelle la dangerosité de cet insecte. Paul a même voulu supprimer sa treille suite à ce traumatisme.

Contrairement à d’autres hyménoptères vespa velutina pique mais peut également mordre. La morsure est toujours à prendre au sérieux car à la différence de l’abeille qui se limite au nectar des fleurs le frelon butine dans des endroits comme des composts et se nourrit également de charognes d’animaux. Un apiculteur du vendômois a dû se faire amputer la phalange d’un doigt après s’être fait mordre par un frelon asiatique. La morsure s’était infectée et pris par son travail l’apiculteur a tardé à désinfecter correctement la plaie entrainant une surinfection locale.


Pour conclure

Le frelon asiatique est un vrai danger pour l’homme. L’accélération cardiaque vécue par Paul est un symptôme très rare. Généralement les piqures peuvent entrainer un état de choc appelé anaphylactique. Il s’agit de malaise, d’agitation, de frissons, sueur, rhinite, perte de connaissance, chute tensionnelle voire collapsus (absence de tension), coma et de façon non exceptionnelle décès. La conduite à tenir est appeler le 15.

Nous rappelons que la meilleure des préventions est de piéger les fondatrices au printemps et en été de faire détruire les nids. La communauté d’agglomération de Blois prend en charge la totalité du cout de destruction. Elle reçoit les demandes sur son site inernet agglopolys/Blois/ frelon asiatique. Il est également possible de contacter le service Biodiversite à l’Hôtel d’agglomération 1 rue Honoré de Balzac, 41000 Blois teléphone : 02 54 44 50 79.  Lien




Contact

mail@landes-le-gaulois.net

© 2015 Ambixo. © 2020 Pêle-Mêle. All rights reserved. HTML5-CSS3 Template by Martina Sepi