Deux types d’exploitation du lithium

Les carrières

img

Les mines de lithium (video 3.35 min) 

Les lacs

img

Sous le désert salé, le lithium, or blanc des Andes (vidéo 5.23min)


Ces dernières années, salar de Uyuni, en Bolivie, est devenu une véritable attraction touristique. 90 % des habitants de la région de ce désert de sel de 10 000 km2 vivent aujourd’hui grâce à cette activité.

Mais des dizaines de bassins d’évaporation, certains longs d’environ 1 km, émaillent aujourd’hui son paysage. Ils servent à l’extraction du lithium. Et le gouvernement bolivien compte bien ouvrir encore de nombreuses mines, ce qui pourrait freiner l'afflux de visiteurs.

Sous le plus vaste désert de sel du monde gît 17 % du lithium planétaire. Le “triangle du lithium” compte aussi le Chili et l’Argentine, traversé par le plateau andin de l’Altiplano-Puna, dans lequel se concentrent les ressources.

Le métal, en passe de devenir plus précieux que le pétrole, est un composant essentiel des batteries d’ordinateurs, des téléphones portables et d’autres appareils électroniques. Sa consommation mondiale a été d’environ 40 000 t en 2017, soit une augmentation de 10 % par an depuis 2015. En seulement trois ans, le prix du lithium a presque triplé.

Cette hausse risque de s’amplifier avec la popularisation des voitures électriques. Une Tesla model S utilise un bloc de batterie contenant environ 63 kg de composés de lithium, soit l’équivalent de 10 000 téléphones portables ! La Bolivie profitera-t-elle de cette manne économique pour sortir de la pauvreté ?

Ce résumé est issu du reportage “La ruée vers l’or blanc”, publié dans le numéro 233 du magazine National Geographic, daté de février 2019.

Découverte du plus grand gisement de lithium au monde au Mexique

Cette "mine de lithium à ciel ouvert" est située dans le désert de Sonora, à 11 km de la ville de Bacadehuachi et à 170 km de la frontière américano-mexicaine, dans l'état de Sonora (nord-est du Mexique). Avec 243,8 millions de tonnes de réserves prouvées et potentielles dont 4,5 Mt d'équivalent carbonate de lithium (LCE), il s'agit dorénavant du plus important gisement de lithium au monde.

Ce gisement sera exploité par Bacanora Minerals au Canada et Ganfeng Lithium en Chine en deux étapes de développement : dès 2020, cette mine produira 17 500 tonnes par an de carbonate de lithium puis, dans un second temps, 35 000 tonnes par an. Dans le même temps, cette exploitation minière produira jusqu'à 28 800 tonnes par an de sulfate de potassium (K2SO4), un engrais minéral.


Il n'est guère étonnant que le secrétaire mexicain à l'Environnement, Víctor Manuel Toledo, ait déclaré que ce serait le « nouveau pétrole » du Mexique. Dans cette conférence de presse, Víctor Manuel imagine déjà la production de voitures électriques dans le pays, précisant que les secrétariats de l'environnement et de l'énergie analysent actuellement cette possibilité avec les "meilleurs experts" du Mexique dans le domaine.

En outre, le Mexique bénéficie d'un ensoleillement exceptionnel qui va lui permettre de développer des centrales solaires : « Nous sommes également l'un des pays les plus riches en rayonnement solaire et nous allons être un pays qui exporte de l'énergie aux États-Unis et en Amérique latine », a ajouté Toledo.

Mais ce qui pose problème au Mexique c'est la sécurité intérieure, la corruption et la puissance des cartels. C'est pourquoi, faute d'un état assez fort, les multinationales étrangères se pressent pour exploiter ces gisements. Ainsi, les membres du gouvernement de Sonora ont rencontré la société minière chinoise Ganfeng Lithium, qui cherche à s'installer dans la région pour investir. « Ils ont plus de sept mille employés et sont très intéressés à venir en janvier, ils viennent en mission commerciale à Sonora, car ils sont intéressés pour étudier la possibilité d'installer une usine de batteries », a déclaré Jorge Vidal, secrétaire à l'Economie de Sonora

De plus, le fabricant de voiture électrique haut de gamme Tesla a déjà convenu d'un accord pour alimenter à long terme sa Gigafactory près de Reno, au Nevada (Etats-Unis).

Des mines de Lithium en France ?

Il existe également des réserves de lithium en Europe et en France, mais les quantités sont plus faibles et surtout le précieux métal est plus difficile à isoler que dans les saumures d'Amérique du Sud.

"Le défi de l'abaissement des coûts de production est à relever pour les compagnies minières juniors afin d'être compétitives sur ce marché. Cependant, les possibles coproduits et sous-produits tels que le tantale, l'étain ou le tungstène, dans le cas des gisements de minéraux lithinifères, peuvent être un atout important" note mineralInfo.

L'Europe s'organise pour créer sa propre filière de production de batteries. La Commission Européenne a dans ce but mis en place, en octobre 2017, une Alliance européenne des batteries regroupant les pays membres, des acteurs industriels clés et la Banque européenne d'investissement (BEI). Les objectifs de cette Alliance sont notamment de faciliter et promouvoir l'accès aux ressources situées dans l'Union Européenne (lithium, nickel et cobalt en particulier), ainsi que de sécuriser l'approvisionnement de l'Union Européenne pour ces matières premières à l'extérieur de ses frontières.

L'Alsace redeviendra-t-elle une région minière pour le lithium ?

En France, de récentes analyses montrent que l'Alsace pourrait bien assurer l'indépendance de la France en lithium.En effet, l'industriel français Fonroche Géothermie, "vient de procéder aux analyses complémentaires dans les eaux extraites de ses puits de forage situés sur la commune de Vendenheim, au Nord de Strasbourg. Les résultats confirment la présence de Lithium en qualité et quantité très prometteuse lui permettant d'envisager une production annuelle de quelque 1 500 Tonnes de Lithium propre sur ce seul ouvrage. Sur la base de ses 3 ouvrages programmés en Alsace, Fonroche Géothermie pourrait donc fournir 30 à 40 % de l'ensemble de la demande industrielle française en Lithium à partir de 2023." précise Fonroche géothermie dans un communiqué qui ajoute : "il suffira de 10 projets de géothermie profonde en France pour garantir l'indépendance nationale en approvisionnement de Lithium à prix très compétitif pour son industrie."
Source : Notre planète le13 juillet 2020
Demain, la France se lance dans l’exploitation de lithium

vidéo LCI 2.20 min  Lien vers LCI

img

REPORTERRE du 22/07/2014
Corruption, pollution, consommation : les ravages du lithium en Argentine

Lien vers Reporterre

Contact

mail@landes-le-gaulois.net

© 2015 Ambixo. © 2020 Pêle-Mêle. All rights reserved. HTML5-CSS3 Template by Martina Sepi