Le frelon asiatique n’est pas confiné !

Vespa Velutina communément appelé Frelon Asiatique s’est implanté sur Landes le Gaulois en 2015. Lors des trois dernières années, Aglopolys a pris en charge la destruction de plus de vingt nids sur le village. Cette action a en partie protégé les colonies d’abeilles mais aussi les landais eux-mêmes puisque personne n’est à l’abri de leurs piqures parfois mortelles. L’université de Tours, avenue Grammont, et son département d’Agrosciences, dirigés par le Professeur Eric Darrouzet nous invitent à lutter contre cet agresseur envahissant en piégeant au printemps et en détruisant en été. Qui est Vespa Velutina ? Une espèce invasive d’hyménoptères. La reine mesure environ 3.2cm. On reconnait ces insectes à leur thorax brun foncé et à leur abdomen qui présente des segments abdominaux bordés d’une bande jaune. Le quatrième segment est orangé et les pattes sont jaunes.

Frelon asiatique Vol
Chaque reine fonde sa colonie au printemps. Les ouvrières mesurent environ 2 cm. Le nid est fait de fibre de cellulose mâchée comme chez la majorité des guêpes. C’est pourquoi à Landes-le-Gaulois nous avons localisé régulièrement des nids autour de l’atelier de menuiserie de la rue de la Garenne. Le Frelon use de la sciure de bois mélangé à de l’eau pour fabriquer les cellules du nid. Il peut atteindre plus d’un mètre de haut et 80 cm de diamètre, comme en 2017, route de la Chapelle dans le jardin d’une maison rarement habitée.


Débuté au printemps, le nid est généralement aérien, le plus souvent installé dans des arbres en hauteur, mais quelques fois dans les charpentes de garage (comme l’an passé rue de Château Renault, à Landes) ou dans des abris de jardin voire des cheminées. Chaque nid abrite en moyenne 2000 frelons. Il est abandonné à l’entrée de l’hiver. Le rayon d’action d’une jeune ouvrière est de 350 mètres et en vieillissant elle peut chasser jusqu’à 700 mètres de son nid. L’abeille est un met de choix pour Vespa Velutina. Le frelon se place en vol stationnaire à l’entrée d’une ruche ou bien patrouille au dessus des fleurs fréquentées par les abeilles. Avec ses pattes il saisit l’abeille et l’emporte à l’abri pour lui sectionner la tête et emporter le thorax qui nourrira les larves de la colonie.

Nid de de frelons asiatiques

Quand piéger ?
Les fondatrices commencent à construire leur nid primaire vers la fin mars en fonction de la météo locale. Elles vont constituer un embryon de nid et bâtir 8 à 12 cellules dans lesquelles elles vont effectuer leur première ponte. Elles assureront aussi l’alimentation des larves et la régulation thermique du nid alors qu’à Landes-le-Gaulois il peut encore geler le matin. Ces reproductrices sont capables de récolter du nectar sur les fleurs mais elles semblent préférer les sources plus abondantes et faciles à récolter : déchets de fruits ou jabot d’abeille. C’est la période la plus propice à la capture de ces fondatrices pour le piégeage.

Où piéger ?
Il faut choisir les meilleurs emplacements. D’abord à proximité des anciens nids. Le village ayant été concerné dans sa totalité, chacun peut installer un piège chez lui. Les arbres et arbustes mellifères en fleurs sont visités par le frelon pour prélever le nectar ou les abeilles en train de butiner. Les cerisiers, les pommiers, les poiriers.. sont donc de bons emplacement de piégeage. Les ruchers bien évidemment attirent par leur odeur le frelon prédateur. Les points d’eau ensoleillés, les tas de compost ménagers et les zones de containers de verre sont également des points de fréquentation des fondatrices.



Comment piéger ?
    1.  Fabriquer un piège avec des bouteilles plastiques.
        Matériel nécessaire :
        - Deux bouteilles en plastique
        - Un cutter ou des ciseaux
        - Une ficelle ou fil de fer
        - Une pointe chauffée

Pour télécharger le fichier pdf du plan, cliquez l'image
    2. Attirer le Frelon
Pour attirer le frelon une multitude de mélanges existe. Sur le village un mélange de bière et de sirop de fraise ou de cassis a déjà fait ses preuves. L’essentiel est de toujours mettre de l’alcool dans le piège car l’éthanol repousse l’abeille alors que le frelon l’apprécie. D’autres solutions sont préconisées comme les mélanges de vin blanc, Picon, bière, sirop de fruits rouge, cidre, jus de pomme, etc..

Le piège sera accroché à une hauteur comprise entre 0,50 cm et 1,50 cm du sol. Choisir un emplacement au soleil le matin et plutôt à l’ombre l’après-midi.

Comment détruire ?
En été, une fois le nid développé, le piégeage ne suffit plus à faire reculer l’agresseur. Il faudra donc passer à la destruction des colonies. L’équipe de Pêle-Mêle reviendra donc vers vous au mois de juin pour vous conseiller dans la lutte contre ce nuisible.

JEU/CONCOURS
Pêle-Mêle organise un concours dont le gagnant sera l’habitant de Landes-le-Gaulois ou des communes de Lancôme, Saint-Lubin-en-Vergonnois, Tourailles, Villefrancœur ou Pray  — habitants des communes qui peuvent participer à ce jeu-concours — ayant construit le piège le plus adapté et efficace. Le modèle proposé dans cette page est le plus basique et il est possible d'innover. Vive la créativité  ! La notion esthétique sera également prise en compte par le jury. Chaque personne enverra une photo du piège installé dans son jardin à l’association et l’ensemble des adhérents pourra élire le vainqueur qui gagnera 1kg de miel de printemps, le second un pot de 500 grammes et le troisième, un petit pot de dégustation offert par l’entreprise B.POLLEN. La date limite pour l'envoi des photographies des pièges que vous avez réalisés est le 23 mai 2020.





Contact

mail@landes-le-gaulois.net

© 2015 Ambixo. © 2020 Pêle-Mêle. All rights reserved. HTML5-CSS3 Template by Martina Sepi